Premier pardon, première communion

Mon Dieu, j’ai un très grand regret de t’avoir offensé, parce que tu es infiniment bon, infiniment aimable et que le péché te déplaît.

Je prends la ferme résolution, avec le secours de ta sainte grâce, de ne plus t’offenser et de faire pénitence. Amen.

Acte de contrition

Au moment d’être livré et d’entrer librement dans sa passion, Jésus prit le pain, il rendit grâce, il le rompit et le donna à ses disciples, en disant :

« Prenez, et mangez-en tous : ceci est mon corps livré pour vous. »

Prière eucharistique II

Désir de construire une vie d’amitié avec Jésus

La première communion est une grande étape dans la vie d’un baptisé, puisqu’il participe pour la première fois pleinement à l’Eucharistie en recevant le corps du Christ. La préparation à la première des communions comporte également la préparation au sacrement du pardon (confession).

Un enfant est prêt à communier s’il a appris à connaître Jésus. Cette connaissance passe par une catéchèse de base, qu’elle soit familiale ou paroissiale. Mais elle est plus large que la « séance de caté ». Le savoir intellectuel doit être harmonisé avec une connaissance du cœur qui sous-entend une vie d’amitié avec Jésus.

Cette vie d’amitié de l’enfant avec Dieu se construit dans un éveil à la prière et à la dimension spirituelle de son être. Qui dit « vie d’amitié » avec Jésus dit aussi prendre conscience de ce qui peut blesser cette amitié. Il est indispensable que l’enfant sache distinguer entre le bien et le mal – c’est d’ailleurs la raison pour laquelle la confession avant la première communion est nécessaire – et manifeste un désir de mieux correspondre à ce que Jésus demande.

Que l’enfant soit familier de la messe dominicale est également une condition nécessaire. La messe doit tenir une place primordiale dans la vie du chrétien. C’est le meilleur moyen de garder le contact avec Dieu. La messe est une rencontre avec Jésus ; c’est le plus beau des cadeaux qu’il nous a fait : le cadeau de sa présence. Cette rencontre sera totale dans la communion.

Il arrive, hélas, que des parents envoient leur enfant au catéchisme et ne l’accompagnent pas à la messe… Comment l’enfant croira-t-il que l’Eucharistie est le cœur de notre vie chrétienne, si nous n’en vivons pas ? Qu’un enfant voie des adultes aller à l’église, prier, adorer, communier, cela vaut plus que toutes les belles paroles et théories. Rien ne remplacera jamais l’exemple et la vie de foi des parents.

Enfin, le critère essentiel reste la foi en la Présence réelle. Lorsque l’enfant fait la différence entre le pain ordinaire et le Pain eucharistique, et réalise qu’il y a un réel changement avant et après la consécration –même si visiblement il ne se passe rien–, alors l’enfant peut communier.

Message aux parents

Chers parents,

Grâce à vous, votre enfant a appris à aimer Dieu et les autres. Vous avez demandé pour lui le baptême ; vous vous étiez engagés à l’éveiller à la foi.

Maintenant qu’il va à l’école, sa foi doit grandir, devenir plus personnelle et agissante. Pour cela, l’enfant prend une place concrète dans la paroisse et il suit une progression continuelle qu’on appelle « initiation chrétienne ». Au cours de celle-ci, le Seigneur Jésus lui dispense des dons importants pour le fortifier et l’élever spirituellement, plus spécialement lors du premier pardon (célébré quand l’enfant est en classe de CE2), la première de ses communions (quand il est en classe de CM1) et la confirmation (durant sa vie de collégien ou de lycéen).

Vous inscrivez votre enfant, lorsque celui-ci est sur le point d’achever son année de CE1 : l’inscription est à faire durant les mois de mai ou de juin, avant les vacances d’été, en vue de la rentrée prochaine. La même recommandation compte pour des enfants plus âgés qui souhaiteraient entamer ce cheminement.

On s’adressera au presbytère de Dettwiller, pendant les heures de permanence, ou bien en convenant d’un rendez-vous avec M. le curé. Prière de bien vouloir se munir du livret de famille ou de tout document attestant du baptême de l’enfant, notamment si le baptême a été célébré hors de notre communauté de paroisses.

Il arrive que des enfants non baptisés soient inscrits : ils sont les bienvenus ! Ils suivront le catéchisme avec les autres enfants et bénéficieront d’une préparation au sacrement du baptême.

Si un adulte devait être intéressé par le cheminement susdit : qu’il n’hésite pas à se renseigner au presbytère.

Votre curé

Le programme de la retraite 2018 est disponible ici.

Responsables des équipes de catéchisme

M. le curé peut compter sur deux responsables pour le suivi des équipes de catéchisme :